Calendrier de l’Avent 2022 – 3

Chauds les marrons, chaud !!

Et voilà tout est dit, aujourd’hui nous allons nous promener dans les rues avec nos cornets de marrons chauds !

Tout d’abord, rappelons que les marrons comestibles sont des châtaignes à ne pas confondre avec les marrons d’Inde, que l’on peut ramasser un peu partout en automne et qui ne sont pas comestibles. L’Ardèche est la région qui produit le plus de châtaignes en France, et on peut aussi en cueillir en Auvergne, en Corse, dans les Cévennes, en Rhône-Alpes…

Surnommé « l’arbre à pain », il fournissait de la farine lorsque celle de froment faisait défaut, nourrissait les pauvres et les cochons et son bois servait au chauffage ou aux charpentes. Lorsque, au XIXe siècle, les soyeux lyonnais ont découvert que ses tanins permettaient de teindre la soie en noir, il devint plus rentable de couper les châtaigniers que de cultiver leurs fruits. 

Avant d’être appréciée comme une gâterie de l’hiver, la châtaigne a permis d’éviter bien des famines, nourriture providentielle pour de nombreuses populations du Midi ou du pourtour méditerranéen. C’est un fruit très nourrissant et énergique, qui était autrefois une des bases de l’alimentation dans ces régions. Sous forme de marrons chauds, c’est maintenant un incontournable de l’alimentation de rue et des marchés de Noël en hiver.

On les repère d’abord souvent par l’odeur. Une senteur de feu de bois, de grillé, de gourmandise. Puis on aperçoit une charrette en bois, des sacs de jute et une réserve de papier journal pour les emballer. L’hiver est à nos portes et les marrons grillés sont dans les cornets.

Parmi nos ancêtres, peu ont du y gouter n’étant pas dans les régions propices à ce met. Pourtant rien que l’odeur du cornet bien chaud appelle la gourmandise des papilles.

Vendeur de marrons au début du XXème siècle

Et il faut reconnaitre que les traditions s’effritent et les charrettes disparaissent peu à peu. Mais il est possible de faire griller ses marrons à la maison !!

Quand on en a mangé une dizaine, on est généralement repu.

Que l’on soit châtaigne ou marron, tout le monde se retrouve dans ce petit air de tradition qui fleure bon les fêtes de fin d’année.

  Une réflexion sur “Calendrier de l’Avent 2022 – 3

  1. 3 décembre 2022 à 18 h 51 min

    Que c’est bon ! je ne crois pas en avoir manger dans les cornets, maman les faisait cuire à l’eau et après nous les mangions dans du lait chaud, un délice ! moi , c’était dans la cheminée sur la poêle à trous en famille ! un très bon souvenir !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :