Quand un Thomas en cache… un autre.

#GeneaSaint, Génération 9 , Sosa 440, lignée ANDRY

Aujourd’hui, nous célébrons les « Thomas », je me lance donc à la recherche d’un Ancêtre porteur de ce prénom en imaginant quelle a pu être sa vie au fur et à mesure que je remonte les générations.

Me voilà face à Thomas Pierre CRETEL dont je sais qu’il a été vigneron au moment de la naissance de son fils en 1804 à Palaiseau, fils qui porte les prénoms de Pierre Thomas. Son mariage avec Marie Anne MOULIN aurait eu lieu le 18 Juillet 1797 à Palaiseau.

Si peu de chose et pourtant…

Ce que je connais de Palaiseau date du XX ème siècle, il me faut donc remonter le temps et me promener dans l’histoire de cette ville pour comprendre la vie de Thomas Pierre. Selon le site officielle de la ville, voici ce qu’on peut y apprendre :

« Entre le Xe et le XIVe siècles, le domaine est divisé en multiples fiefs entre plusieurs seigneurs laïcs. Au fil du temps, Palaiseau devient une puissante seigneurie, érigée en marquisat sous Louis XIII.

Jusqu’au XVIIIe siècle, l’activité économique palaisienne se décline sur trois terroirs :

  • le plateau de Saclay, domaine de la grande culture céréalière,
  • les coteaux entre le plateau et la vallée, d’abord couverts de petits vignobles avant d’accueillir des cultures maraîchères,
  • la vallée, réputée pour ses moulins, ses tisserands et son foin. Le développement du commerce et de l’artisanat fait naître, en outre, de nombreuses activités nouvelles.

A cette époque, Palaiseau ressemble à un grand village-rue dont les maisons et les jardins s’alignent sans discontinuer de part et d’autre de l’actuelle rue de Paris, alors rue de Chartres. Partis de Paris à 7h, les diligences, carrosses et autres convois arrivent à Palaiseau pour déjeuner dans l’un des nombreux relais-auberges qui bordent la rue principale. »

Je comprend mieux la profession de Thomas Pierre qui officie en tant que vigneron dans les terres de Palaiseau.

Afin d’en découvrir un peu plus, je pars à la recherche de leur acte de mariage, en espérant y trouver quelques indices intéressant. C’est chose faite : La date notée dans mes petites notes est erronée !! Ils se sont unis devant l’officier adjoint de la commune le 30 Messidor de l’an V de la république française soit le 18 Juillet 1797 et non 1796.

Registre 4E/2304 Palaiseau

En continuant la lecture on apprend que Thomas Pierre est déjà veuf. De plus, moult détails apparaissent au fil des lignes concernant son épouse, les témoins et la génération de leur parent.

Suite de l’acte de Mariage entre Thomas Pierre CRETEL et Marie Anne MOULIN

Donc Thomas Pierre est fils de Thomas Henri et père de Pierre Thomas ! Et voilà 3 générations, 3 Thomas !!

Et quand je fouille dans généanet, je me rend compte que j’ai encore beaucoup à apprendre sur ces trois là ! et beaucoup de pages de registres à feuilleter pour en comprendre toutes les subtilités.

Quand on ouvre un livre, on termine un chapitre, il y a toujours quelque chose qui se cache dans le coin de la page suivante qui nous incite à la tourner pour continuer et connaître la fin de l’hsitoire.

La généalogie c’est exactement pareil, donc je pense que je n’ai pas fini le chapitre de la famille CRETEL et des femmes qui gravitent autour.

Mais la nuit est sage de conseil donc… à bientôt !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :