Sainte Agathe, vie mouvementée ?

#GeneaSaint, Génération 8, Sosa 177, lignée Gourci

Les dictons de la Sainte Agathe promettent des jardins riches en récolte. Alors Agathe, ne rêvasse pas, direction le petit jardin de la maisonnée !! Mais protège-toi avec ton tablier, le ciel noircit, ça va bientôt tomber !!

« A la Sainte-Agathe sème ton oignon fût-il dans la glace. »

« Si tu sèmes tes poireaux à la Sainte-Agathe, – Pour une graine tu en auras quatre »

« Si pour la Sainte-Agathe il pleut, – Le maïs croît au mieux »

« Eau qui court à la Sainte-Agathe, – Mettra du beurre dans la baratte. »

« Si Sainte-Agathe emplit les rivières – Le lait coulera dans les chaumières. »

Voilà comment nous pouvons imaginer la matinée d’Agathe Françoise GOURCI en ce jour de 1854 : Elle doit se presser de faire ses corvées, car aujourd’hui, 15 octobre, seront annoncées sur la place du village les promesses du jeune homme envers sa fille Adèle Françoise Louise. Elle est heureuse Agathe et se presse pour avoir un peu de temps pour s’apprêter. Sa vie n’a pas été toute rose mais elle est fière que sa fille ait trouvé un homme. Elle se souvient le jour de ses premières noces : Elle était à peine âgée de 20 ans, elle, la petite GOURCI de Frazé avait trouvé la sécurité d’un foyer dans la maison de Jean Michel NEVEU à la Croix du Perche ( en Eure-et-Loir 28), le 09 Février 1830. Il était temps comme diraient certaines mauvaises langues, son ventre commençait à montrer le résultat de belles galipettes clandestines dans les champs !! Son Jean Michel lui a donné 3 belles filles avant de s’éteindre en 1840 alors que la dernière avait à peine 2 ans.

Pas facile de vivre décemment dans ces conditions, la soupe du soir était parfois bien pâle. Puis, en 1841, vient enfin le petit gars tant attendu. Mais d’où vient-il ? ça Agathe, tu t’es bien gardée de le dire, le petit Louis Adolphe portera ton nom et personne ne viendra te poser de question.

Et tes deuxième noces t’ont enfin apporté un peu de paix. Parfois, il est bien utile d’aller acheter quelques grammes de farine directement à la sortie du moulin !! Le garçon meunier t’as fait les yeux doux, n’est-ce-pas Agathe ! Ainsi le 02 Mars 1843 à Argenvilliers, tu dis oui à François Baptiste SECRETAIN et tu lui offriras la naissance d’une fille qui se nommera Françoise Eugénie.

Bon Agathe, arrête de rêver !! Tu vas te mettre en retard. Presse-toi, va poser ton panier dans la cuisine, frotte ton tablier et tes mains, change de foulard, mets celui du Dimanche et avance fièrement sur le chemin principal qui mène à la mairie pour entendre cette annonce que tu attends depuis ce matin !!

Va Agathe, parfois la vie apporte quelques douceurs, il faut savoir en profiter !

Oyé, Oyé !! (chut, ça commence !! ) Oh, il commence à pleuvoir…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :