C comme … Cuiseur de charbon

#ChallengeAZ, Lignée PATY Génération IX et X, Sosa 142 et 284

« Chouette ! On va faire de la cuisine !! »

Mais non Sidney ! Nous allons découvrir le métier de cuiseur de charbon, c’est à dire les fabricants de ce petit trésor noir. Selon la période, ils sont aussi appelés Charbonniers.

« ça tombe bien, ça commence par la même lettre. »

Oui effectivement. Ce qui est le plus intéressant, c’est la technicité necessaire pour réaliser un bon charbon de bois. On ne peut pas s’improviser Cuiseur de charbon en 5 minutes !!!

Coté définition le Cuiseur de Charbon est celui qui fabrique le dit charbon. Tandis que le Charbonnier peut désigner à la fois, le fabricant, le transporteur et le vendeur de charbon, donc il a des fonctions beaucoup plus élargies.

La fabrication du charbon se déroule en 4 étapes avec du simple bois de chauffage.

Ce bois est carbonisé dans des fours qui ont la particularité de chauffer le bois sans air ou oxygène. Ils ont une forme de cloche.
Le bois passe ainsi par 4 phases :

•  Le séchage
Jusqu’à 130°C le bois sèche et perd principalement l’eau qu’il contient, il consomme alors beaucoup d’énergie.

•  La torréfaction
De 130 à environ 250°C le bois torréfie (comme le café) et devient marron foncé, il consomme alors un peu d’énergie.

•  La carbonisation
De 250 à 340°C le bois carbonise et fourni alors de la chaleur. Lorsque le bois est entièrement carbonisé il ne fourni plus de chaleur et on peut passer à l’étape 4.

•  Le refroidissement
Vider le four à 340°C et le mettre à l’air ambiant brûlerait immédiatement le charbon de bois. C’est pourquoi il faut mettre le four en refroidissement en l’isolant complètement de l’air extérieur jusqu’à température ambiante.

La combustion du bois et la transformation en charbon peut durer de 3 à 4 semaines. Les fours étaient construits à proximité du lieu de récupération du bois, en lisière de foret. Les cuiseurs dormaient à proximité dans des huttes et surveillaient la cuisson nuit et jour. Le travail des charbonniers/cuiseurs était un métier dur et très pénible. Ils respiraient constamment une âcre fumée qui noircissait inexorablement leur peau et leurs vêtements de velours épais imprégnés d’une odeur de suie malgré tous les lavages. De mai à novembre, ils séjournaient dans les bois et menaient une vie isolée de leur famille.

Pour avoir plus de détails sur l’art de la création du charbon, je vous invite à consulter un site particulièrement instructif sur la vie d’un charbonnier, fils de cuiseur de charbon, même si celui-ci est relativement récent (XXème siècle) : https://www.josephguegan.com/2013/12/lart-du-charbonnier/

Coté généalogie, nous avons 3 hommes reliés à ce métier, tous issus du même département : Le Loir-et-Cher, du même village : Ecoman et … de la même lignée. Je vous présente la famille CHEVE père, Michel et fils, Louis Michel et le mari de leur petite-fille, COURCIMAUX Louis.

Extraction de la branche CHEVE(T) dans la Lignée des PATY

« Bon, OK c’est bien tout ça, mais il y a quoi à manger ce soir ?? »

  4 réflexions sur “C comme … Cuiseur de charbon

  1. 3 novembre 2021 à 23 h 07 min

    Très intéressant 😁

    Aimé par 1 personne

  2. 3 novembre 2021 à 15 h 19 min

    Une petite grillade peut-être pour ce soir ? 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :