B comme … Bénigne

#ChallengeAZ 2022 – Lignée BATY Sosa 976 Génération X

« Cela commence bien ! Il est béni celui là avec un prénom pareil ! »

Sydney, arrête donc d’être moqueur, je te rappelle que c’est le thème de notre Alphabet, les prénoms originaux !

« J’ai quand même beaucoup de mal à croire que des personnes s’appelaient réellement comme ça au … XVIII ème siècle !! »

Et bien si justement, je te présente Claude Bénigne THIERY ( variant de THIERRY), fils de Louis Michel et Marie DUPLESSIS, sans aucune information complémentaire à leur sujet, né le 05 Aout 1731 en la paroisse Saint-Eustache de Paris. Je n’ai pas réussi à retrouver son acte de baptême dans les archives parisiennes, sachant que des arbres en ligne indiquent cette même naissance à Saint-Eustache-la-Forêt dans le département de la Seine-Inférieure ( actuelle Seine-Maritime). Mais je doute de cette information sachant que son acte de décès est très explicite sur cette information. Mais comme j’ai déjà pu voir des informations erronées dans des actes, je deviens méfiante.

Claude Bénigne a épousé Marie Françoise COURTY le 08 Juillet 1784 à Sully dans l’Oise (60)

« Waouh il se ballade notre Bénigne !! Mais… à son mariage il avait déjà … 52 ans ! « 

Oui exact, c’est son second mariage, l’acte nous apprend qu’il est veuf de Françoise BOITEL avec qui il semble avoir eu au moins cinq enfants. Il aura sept enfants avec Marie Françoise dont notre ascendant André THIERY , benjamin de la fratrie, né le 28 septembre 1798 à Molagnies (76). Certaines sources généanet définissent Claude Bénigne comme étant journalier ou manouvrier.

« Mais Bénigne, cela vient d’où exactement ? »

L’origine la plus probable est celle de Saint Bénigne ou Benignus  qui signifie bienveillant, généreux en latin. Apôtre de la Bourgogne, martyr au deuxième siècle, particulièrement honoré à Dijon, sa fête est le 1er novembre. L’Église honore aussi, le 20 novembre, saint Bénigne, évêque à Milan et le 28 juin, saint Bénigne, évêque et martyr à Utrecht.

Il existe une version féminine : Bénigne (Sainte), Benigna : religieuse et martyre à Brescia au douzième siècle qui est honorée le 20 juin.

Mais ce qui fait la double originalité de notre ancêtre est qu’il semble avoir participé à la rédaction des cahiers de doléances des états généraux de la Révolution Française de 1789. A ce niveau des recherches je n’ai rien de plus me permettant d’affirmer que c’est bien notre ancêtre mais avec un prénom pareil, je me dis qu’il ne devais tout de même pas y en avoir 100 dans la région !!!

Petit moment d’Histoire :

Les plus célèbres cahiers de doléances sont ceux de 1789, rédigés pour les États généraux que Louis XVI décide de convoquer à Versailles pour le 1er mai 1789 afin de trouver une solution au déficit du pays. Les trois ordres se réunissent dans le cadre des circonscriptions judiciaires – appelées globalement bailliages au nord et sénéchaussées au sud –, pour rédiger leurs doléances et élire les députés qui les représenteront à l’assemblée. La France est découpée en plus de 400 bailliages électoraux en janvier 1789.

La rédaction des cahiers, effectuée essentiellement entre mars et avril 1789, s’opère différemment en fonction des ordres :

– la noblesse et le clergé rédigent un cahier par bailliage ou sénéchaussée ;

pour le Tiers État, la rédaction se fait en plusieurs temps lors des :

      * assemblées primaires : rédaction des cahiers particuliers par communautés (paroisses, corps de métiers, villes) et nomination de délégués pour l’assemblée au niveau du bailliage ou de la sénéchaussée ;

      * assemblées intermédiaires éventuelles : rédaction de synthèse des cahiers d’une ville par exemple (Brest) ;

      * assemblées au niveau des bailliages et des sénéchaussées : réunion des délégués qui rédigent une synthèse des cahiers particuliers et élisent les députés aux États généraux ; ceux-ci porteront les doléances au roi. ( Source http://www.francearchives.fr)

Ces cahiers sont « le testament de l’ancienne société française, l’expression suprême de ses désirs, la manifestation authentique de ses volontés » (Tocqueville).

Claude-Bénigne THIERY s’éteint le 07 Janvier 1815 à Molagnies à l’âge de 83 ans.

« Quand je disais qu’il était béni, j’avais pas vraiment tort !! Il a donné de sa voix pour défendre ses opinions et il a traversé cette dure période avec un âge avancé pour la période et une belle descendance ! « 

A demain pour le C comme …

  4 réflexions sur “B comme … Bénigne

  1. 2 novembre 2022 à 13 h 30 min

    Tout comme Jean-Marc, mes Bénigne (2 femmes et un homme) sont originaires de Dijon.

    J’aime

  2. 2 novembre 2022 à 11 h 15 min

    La cathédrale de Dijon est dédiée à St Bénigne. Etant originaire de Côte d’or, j’ai pas mal de Bénigne dans ma généalogie.

    Aimé par 1 personne

  3. 2 novembre 2022 à 10 h 45 min

    Rigolo, tous ces drôles de prénoms!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :