Modestine Séraphine MICHEL, où te caches-tu ?

#GeneaSaint, Génération 7 Sosa 119 Lignée BATY

On dit toujours qu’un challenge généalogique est l’occasion de revalider ses données, ses sources, de compléter et d’affiner ses recherches.

Aujourd’hui je suis dans ce cas précis : Je cherche une donnée qui me manque, et je creuse, je creuse, tel un forçat creusant son trou vers la liberté !!! Et je trouve, je trouve … tout un tas de choses très intéressantes … mais pas vraiment ce que je cherchais au départ.

Et l’heure tourne…

Alors voilà je décide de vous livrer quelque chose d’incomplet et pourtant avec pleins de découvertes. Car Saint Modeste (Modestine) oblige !

Lors de mon dernier #RDVAncestral, nous avons rencontré Anselme MARCHAL et son épouse Victoire CHAUDEL.

Victoire Pauline CHAUDEL est une jeune fille marnaise, née le 10 Novembre 1867 à Changy, ainée d’une fratrie de 4 enfants, fille de Auguste CHAUDEL et de Modestine Céraphine (parfois orthographié Séraphine) MICHEL.

D’après mes dernières données, Modestine est née dans ce même village le 10 Octobre 1841. Elle y épouse Auguste le26 Novembre 1866. Son dernier fils nait en 1872. Tout au long de sa vie, elle est couturière, ce qui permet d’économiser grandement sur les tenues des enfants qu’elle rapièce, rétrécit si besoin : Les chemises et pantalons sont si souvent mis et transmis d’un enfant à l’autre que le tissu en devient tout fin. Mais Modestine est pleine de ressources, et chaque tenue connaît une seconde vie à la sortie de ses doigts de fées.

Mais quel a été le reste de sa vie ? : Sûrement une vie de paysanne, de jardinière, de mère aimante, de femme au foyer mais avec autant d’occupations qui ne la laissent aucunement sans activité.

Comme tous mes ancêtres, je recherche son acte de décès. Les archives de la Marne s’arrêtant en début du XX ème siècle et après avoir vérifié chaque acte de mariage de ses enfants, j’en conclue qu’elle est décédée après 1898. Le dernier recensement de la commune de Changy en ligne datant de 1896, celui-ci ne nous est d’une aucune aide. Alors je me mets à chercher sur les réseaux généalogiques et avec le nom de son époux, CHAUDEL Auguste, je « tombe » sur 2 rapports du conseil général de la Marne attribuant des aides suites à des demandes de secours de cantonniers ou anciens cantonniers : Ainsi Auguste en tant qu’ancien cantonnier communal sur le village de Changy et plus précisément sur le chemin N°17 pendant 6 ans se voit attribué par 3 fois (au moins) des sommes allant de 50 F à 100 F dont la dernière date de 1919.

Plusieurs choses importantes ressortent de ces découvertes :

  • La durée de cette profession sur 6ans, donc il me faut retrouver à partir de quand j’ai remarqué cette profession sur les actes.
  • Lors du rapport de 1919, il est précisé qu’il a perdu un œil au service de l’administration. Quand et où a eu lieu cet accident ?
  • Mais où donc est Modestine ? Est-elle toujours vivante en 1919, comme l’est son mari ?

En attendant Modestine nous a laissé, d’une main tremblante, une trace de son passé, en signant l’acte de mariage de son dernier garçon Camille Auguste Emile le 12 Mars 1898.

A bientôt Modestine, on se retrouvera …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :