J comme … Journalier

#ChallengeAZ,

Ce mot vient du mot « journal » qui représentait la surface de terre qui pouvait être travaillée en une journée. Par cette définition, le journalier et le monde agricole sont intimement entremêlés.

Les journaliers, appelés très communément les paysans, sont les damnés de la terre, renvoyés sans cesse à leur labeur infini, au quotidien, quelque soit le jour de l’année. Leur âme est liée à la terre.

Ce sont tous ces hommes et ces femmes qui produisent le blé, c’est à dire le pain pour tous ; d’autres fournissent le lait et la viande. Ils sont les nourrisseurs du monde et pourtant, ils sont pauvres, ou du moins pas bien riches pécuniairement. Mais ils ont l’opulence d’une richesse bien plus importante que tout le reste : La valeur du travail, et la récompense que celui-ci offre à la simple vue de leur famille réunie autour d’une table remplie du résultat de leurs mains.

Le journalier fait partie de la plus basse des classes sociales du XIXème siècle. Le paysan est pauvre mais pas malheureux, il ne se plaint jamais. Mais il n’est pas moins intelligent, il sait comment tenir ses champs, ses cultures, ses vergers pour obtenir tout ce dont il a besoin pour vivre et le faire vivre en économisant ses récoltes, en les partageant, en les troquant parfois. Les journaliers sont parfois propriétaires d’un petit lopin de terre et de leur maison.

Puis, au temps du développement des industries, les journaliers ne travaillent pas seulement dans les fermes, il deviennent les mains nécessaires dans les manufactures avec pour unique point commun avec les précédents, le travail payé à la journée et toujours cet amour du devoir accompli.

Dans notre généalogie, nous avons une centaines de représentants de cette profession. Il me parait bien difficile d’en choisir un plus qu’un autre.

« Ils sont les ancêtres des intérimaires, je trouve »

Oui, la définition s’en rapproche effectivement.

« Mais ils sont aussi proches des domestiques dont on a déjà parlé. »

A la grande différence, Sydney, que les domestiques sont logés, et nourris par leurs patrons et généralement ils sont employés pour une plus longue durée.

Certains journaliers acquièrent au fil du temps des spécialités : Journalier-Charretier ou Journalier agricole.

  3 réflexions sur “J comme … Journalier

  1. fannynesida
    11 novembre 2021 à 19 h 41 min

    Situation parfois précaire pour tous les journaliers et manouvriers qui peuplent certaines de nos branches

    Aimé par 1 personne

  2. 11 novembre 2021 à 16 h 49 min

    Nous avons le même « J » 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :